L’huile végétale de rose musquée

Cette huile précieuse possède de nombreuses vertus.
Grâce à sa teneur en vitamine A (également appelée rétinol), c’est une excellente réparatrice cutanée qui sera utilisée afin d’atténuer les cicatrices et les vergetures. Elle aide également la peau à se régénérer après une brûlure, un coup de soleil ou une gerçure. Certains conseillent de l’utiliser en massage pour contrecarrer les effets de la radiothérapie. Cependant, il faut éviter l’application de corps gras avant les séances de radiothérapie et toujours demander conseil à son radiothérapeute pour éviter tout effet indésirable.

Elle permet aussi de lutter contre certains problèmes de peau : cicatrices dues à l’acné, rougeurs, couperose, psoriasis, eczéma,…

Riche en antioxydants et en acides gras, cette huile assouplissante et raffermissante permet de lutter contre le vieillissement cutané et de prévenir les rides, mais aussi d’atténuer les taches de vieillesse. Elle hydrate et nourrit la peau en profondeur.

L’huile pénètre rapidement la peau sans laisser de sensation de gras.

Cette huile coûte assez cher donc, si vous l’utilisez pure, limitez-vous à quelques gouttes (ce qui est suffisant). L’idéal est d’utiliser un flacon compte-gouttes. Vous pouvez également la diluer dans une autre huile végétale comme l’huile d’abricot, celle de chanvre (pour lutter contre les rides) ou d’amande douce (pour les peaux sensibles). Par ailleurs, vous pouvez l’utiliser comme ingrédient dans vos crèmes de jour ou de nuit. D’ailleurs, elle est présente dans de nombreux cosmétiques, essentiellement dans des crèmes pour le visage.

Choisissez bien une huile bio pour éviter tout pesticide.

L’huile de rose musquée provient principalement du Chili où les cultures ont fortement diminué depuis quelques années. Les fabricants se sont donc tournés vers des fournisseurs africains ou européens, lesquels livrent une variété aux propriétés similaires.

Enfin, l’huile de rose musquée est aussi anti-inflammatoire et elle facilite la circulation sanguine, mais au vu de son prix, mieux vaut éviter cette utilisation. Surtout qu’il existe d’autres huiles moins chères possédant ces mêmes caractéristiques (arnica ou nigelle comme anti-inflammatoire, calophylle ou macadamia pour la circulation sanguine).