Lait solaire à l’Edelweiss SPF30 de Weleda

A la recherche d’un produit solaire sans filtre chimique ni nanoparticules, j’ai découvert ce lait solaire. L’écran solaire est minéral, il s’agit de dioxyde de titane mais certifié sans nanoparticules par la société.

Le produit a un léger parfum qui n’est pas désagréable. Par contre, vu l’absence de nanoparticules, il laisse un épais voile blanc sur la peau. Il faut vraiment mettre une toute petite quantité et bien l’étaler, et recommencer. La première fois que je l’ai utilisé, je me suis tartinée comme j’ai l’habitude de le faire avec les autres produits solaires (j’ai des allergies cutanées au soleil, je dois donc faire très attention). Mon visage ressemblait à celui d’un fantôme tellement il était pâle à cause du voile laissé par la pommade…

Mis à part ce désagrément, la protection a l’air correcte, mais je n’ai pu l’utiliser que 2 jours avant qu’il ne fasse mauvais.

Par contre, parmi les ingrédients, on note la présence de benzoate de benzyle (parfum) qui outre le fait d’être allergène, est soupçonné d’être un perturbateur endocrinien (des tests in vitro ont mis en avant une activité endocrinienne mais il n’y a pas de données scientifiques qui permettent actuellement de confirmer une activité perturbatrice chez l’humain). J’ai contacté Weleda à ce sujet, voici leur réponse :

« Le benzoate de benzyle est naturellement l’un des composants des huiles essentielles telles que l’huile de jasmin, l’huile d’ylang-ylang et le néroli. Le parfum des produits Weleda est toujours un mélange d’huiles essentielles pures et biologiques. Weleda utilise la variante 100% naturelle. Le nom du parfum est le même pour la variante 100% naturelle et la variante synthétique. Cependant, il a été constaté dans la pratique que les personnes réagissent moins souvent à une réaction allergique à la variante 100% naturelle. »

Ils ne se positionnent pas par rapport au fait qu’il puisse être un perturbateur endocrinien.

Il faut savoir que certaines huiles essentielles ont un effet perturbateur endocrinien, ce sont les huiles dites « hormon-like ». Certaines peuvent être cortison-like, d’autres oestrogen ou progesteron-like (à éviter en cas d’antécédent de cancer du sein, j’essaierai de faire un article à ce sujet prochainement) ou agir par exemple sur la thyroïde. Je pense cependant que dans ce cas, la quantité d’huile essentielle est minime dans la préparation et que le risque est franchement limité, je préfère de loin cette formule naturelle à tous ces produits chimiques… (ceci n’engage que moi bien sûr)

Edit du 13/09/2019: Après avoir utilisé le tube complet, je ne suis pas entièrement satisfaite. En effet, la crème laisse des tâches jaunâtres sur les vêtements blancs. Heureusement, j’ai réussi à les enlever avec le Netepur de H2O home (pas sûre que ça parte avec une lessive classique)…

Voici la composition entière :

Water (Aqua), Caprylic/Capric Triglyceride, Titanium dioxide, Helianthus Annuus (Sunflower) Seed Oil Unsaponifiables, Glycerin, Alcohol, Polyglyceryl-3 polyricinoleate, Polyhydroxystearic Acid, Olea Europaea (Olive) Oil Unsaponifiables, Stearic Acid,  Leontopodium Alpinum flower/leaf/stem extract, Magnesium Sulfate, Hydrogenated Rapeseed Oil, Glyceryl Caprylate, Alumina, Fragrance (Parfum)*,  Limonene*, Linalool*, Citronellol*, Benzyl Benzoate*, Benzyl Salicylate*, Geraniol*, Citral*, Farnesol*

* issu d’huiles essentielles naturelles